Melomakarona – Petits biscuits de noël – Recette grecque

Melomakarona - Petits biscuits de noël - Recette grecque
Melomakarona – Petits biscuits de noël – Recette grecque

Nous sommes peut-être en avance pour la recette du jour, mais le Melomakarono, grande spécialité de la fête de Noël est si irrésistible qu’on se le prépare en Septembre quand même ! Cette petite pâtisserie est une sorte de biscuit sablé préparé à partir de semoule et parfumé avec les indispensables saveurs de Noël : orange, cannelle, muscade, girofle, miel et pour relever le tout du cognac !

Melomakarona – Petits biscuits de noël – Recette grecque

Cependant, certains reconnaîtront dans la forme les sablés à la semoule que l’on retrouve du moyen-orient et au nord de l’Afrique, une preuve de plus que la Grèce est un lien culinaire important entre différentes régions, même si l’on penserait plus spontanément à la Turquie pour sa situation géographique. Cependant, cela ne veut pas dire que ce gâteau ne serait pas né dans la région puisque de nombreuses citations laisseraient croire qu’on les consomme dans la région depuis l’antiquité.

Un autre biscuit, nommé Finikia, lui ressemble beaucoup à la différence qu’il n’est pas trempé dans un sirop et recouvert de noix après cuisson. Son nom d’ailleurs, vient du grec ancien “makaronia” qui correspondait à des gâteaux réservés pour certains rituels religieux, notamment en cas de décès. Il finira par désigner de nombreuses préparations préparées à partir d’une pâte et deviendra maccaroni en Italie.

Melomakarona - Petits biscuits de noël - Recette grecque
Melomakarona – Petits biscuits de noël – Recette grecque

Ingrédients

· Pour le gâteau
150 g de semoule fine
500 g de farine
1 càc de levure chimique
Une pincée de sel
1 càc de bicarbonate
100 g de jus d’orange
3 càs de cognac
100 g de sucre
1 càs de cannelle en poudre
½ càc de noix de muscade en poudre
½ càc de clous de girofle en poudre
1 càc de vanille en poudre
90 g d’eau
125 g d’huile d’olive
125 g d’huile végétale
50 g de miel
Zeste de 2 oranges

· Pour le sirop
300 g d’eau
600 g de sucre
2 bâtons de cannelle
3 clous de girofle
Une orange coupée en quartier
180 g de miel

· Pour garnir
200 g de noix concassées
Cannelle en poudre

Préparation

1. Préparer le sirop : disposer tous les ingrédients sauf le miel dans une casserole. Porter à ébullition et chauffer jusqu’à ce que le sucre se dissolve complètement (environ cinq minutes). Retirer du feu et incorporer le miel. Laisser refroidir.
2. Préparer la pâte : Dans un saladier, mélanger la semoule, la farine, le sel et la levure chimique.
3. Dans un autre saladier, mélanger le jus d’orange, le cognac, le sucre, la noix de muscade, la cannelle, les clous de girofle et la vanille. Ajouter le bicarbonate et mélanger énergiquement jusqu’à ce que la préparation commence à mousser. Verser l’eau, les huile le zeste d’orange, le miel et mélanger. Incorporer progressivement les ingrédients le mélange de farine et de semoule à la préparation. Ramasser de manière à former une pâte lisse et homogène, sans trop travailler la pâte.
4. Façonner les gâteaux : prélever une boule de pâte de la taille d’une noix et former un ovale avec la paume de la main. Déposer sur une plaque de cuisson tapissée de papier sulfurisé et aplatir légèrement à l’aide d’une fourchette. Piquer légèrement la surface. Enfourner et cuire pendant 20 minutes à 180°C.
5. Dès la sortie du four, tremper les melomakarona dans le sirop froid. Déposer sur une plaque de cuisson et saupoudrer de noix concassées.

, , ,

  1. […] pour leur permettre de sécher un peu plus. C’est d’ailleurs de là que vient le mot “biscuit”, qui signifie littéralement “cuit deux […]

  2. […] en Algérie, les montecaos (ou mantecados) en Espagne et dans le sud de la France, ou encore les Melomakarona grecs. Certaines choses unissent l’ensemble de ces préparations comme la présence de cannelle ou […]