Kanyah – Recette du Sierra Leone aux cacahuètes

Aujourd’hui, on se prépare le dessert le plus simple du monde, le fameux kanyah composé de trois ingrédients : des cacahuètes, du sucre et de la farine de riz ! Devenu courant dans de nombreux pays d’Afrique de l’ouest, on l’associe souvent au Sierra Leone ou au Liberia mais on le trouve jusqu’en République du Congo. Ce succès s’explique notamment par la simplicité de sa recette et le prix bas de ses ingrédients.

Malgré ce succès africain, son origine pourrait plutôt se trouver de l’autre côté de l’Atlantique : le paçoca est une préparation similaire que l’on trouve au Brésil et que l’on prépare de nos jours pour la Semaine Sainte précédant Pâques dans le christianisme. Cette version brésilienne suit le même principe mais la farine de manioc remplace le riz. Le paçoca existait avant l’arrivée des colons européens, son nom vient même du tupi, une langue et un peuple natif de la région et signifie tout simplement “s’effriter”, tout comme notre kanyah !

Ingrédients

120 g de cacahuètes grillées et épluchées

100 g de sucre

100 g de farine de riz torréfiée

Préparation

1. Verser le sucre et les cacahuètes dans un mixeur. Mixer jusqu’à obtenir une poudre. Ajouter la farine de riz et continuer à mixer jusqu’à obtenir une pâte capable de se lier.

2. Verser la préparation dans un moule carré de 20 cm et bien tasser. Couper en petits carrés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.