Gado gado – Salade indonésienne à la sauce aux cacahuètes – La recette

Notre recette du jour est assez exceptionnelle puisque vous la retrouverez également sur la page de @legoutdumonde de Clémence Denavit qui nous a fait l’honneur de nous inviter dans son émission Le Goût du Monde sur RFI. Retrouvez l’émission en direct ce soir à 18H10 (heure de Paris) et le lien vers le podcast ici. Le gado-gado est une salade indonésienne assez atypique comparée au reste de la cuisine du pays. En indonésien, “menggado” signifie “manger sans riz” et “gado-gado” pourrait s’approcher de “mélanger”.

Dans les îles les plus isolées des influences extérieures en Indonésie, le riz est la base de chaque assiette, on ajoute ensuite légumes, viandes ou sauces. Le gado-gado est donc un grand mélange des influences qu’a pu connaître le pays depuis plus de 3000 ans. Historiquement, la première grande civilisation de la région aurait été le peuple Dong Son de l’actuel Vietnam, célèbre pour avoir grandement répandu le riz dans toute l’Asie du Sud-Est. Plus tard, bien avant les colonisations européennes, le royaume de Sriwijaya est une puissance marine importante au sud de l’île de Sumatra. Les ports se multiplient sur les îles.

Ils créent la première route maritime qui relie l’Indonésie à l’est de l’Afrique, à l’Inde et au moyen-orient. Le riz commencera à être moins présent dans l’assiette et d’autres aliments apparaissent. Le tofu chinois arrive par le Vietnam au 10ème siècle. La cacahuète, omniprésente dans la cuisine indonésienne, est importée par les conquistadors portugais depuis l’Amérique du Sud. Le gado-gado, même s’il est considéré comme l’un des plats nationaux du pays est en réalité un grand métissage de toutes les influences étrangères ayant eu lieu.

S vous aimez les bowls, découvrez aussi le Bo bun vietnamien ou l’Açaï na tigela brésilien.

Ingrédients

· Pour la sauce aux cacahuètes

200 g de cacahuètes frites

4 gousses d’ail

50 g de sucre de palme

1 à 3 piments oiseau

1 càs de sel

1 càc de pâte de crevette (ou 1 càs de crevettes séchées en poudre)

1 càc de pâte de tamarin

Jus d’un citron vert

1 càs de sauce soja sucrée (kecap manis)

Jusqu’à 50 cl d’eau chaude

· Pour la salade (à composer selon les goûts)

4 pommes de terre cuites à la vapeur et coupées en dés

4 œufs durs coupés en quartiers

Tofu et/ou tempeh frit et coupé en dés

Chou blanc ou rouge émincé

Quelques germes de haricots mungo

Haricots verts blanchis

Concombre coupé en dés

· Pour accompagner

Oignons frits

Chips de crevette

Préparation

1. Préparer la sauce aux cacahuètes : dans le bol d’un mixeur, disposer les cacahuètes, l’ail, le sucre de palme, le piment, la pâte de crevette et le sel. Mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajouter la pâte de tamarin, le jus de citron, la sauce soja sucrée, mixer et ajouter l’eau progressivement jusqu’à obtenir une texture ressemblant à une sauce épaisse.

2. Disposer tous les ingrédients de la salade dans une assiette et déguster avec la sauce de cacahuètes.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.