Kashipan – Brioche moelleuse à la croûte croquante -Recette

Kashipan, brioche moelleuse à la croute croquante, recette japonaise
Kashipan, brioche moelleuse à la croute croquante, recette japonaise

Le kashipan est un pain japonais assez unique en son genre : sa mie est une brioche moelleuse tandis que sa croûte est une pâte comparable au biscuit sablé. Lors de sa préparation, il faut réaliser les deux pâtes, former une boule avec la pâte à brioche et l’enrober de pâte sablée.

Son nom, “pain melon” en français, est dû à son apparence extérieure qui rappelle le fruit du même nom dont les japonais sont particulièrement friands, dont le fameux “melon miel” qui serait natif de l’île. Son histoire est assez floue et il existe des dizaines de versions qui expliquent son origine, certaines datent sa création aux années 1930, d’autres aux années 1950 mais son succès commercial a réellement commencé dans les années 1980.

Le kashipan: une brioche moelleuse enrobée d’une pâte sablée.

Depuis, ce pain se trouve dans toutes les boulangeries du pays, s’autorisant quelques excentricités : certains pains renferment une farce gourmande de pâte de haricot rouge ou même de melon !

Testez aussi une autre spécialité japonaise, le Castella, un biscuit moelleux parfumé au miel.

Ingrédients


· Pour la brioche
225 de farine de blé T65
25 g de farine de blé T45
3 g de sel
40 g de sucre
4 g de levure de boulanger
1 œuf
5 cl de lait tiède
5 cl d’eau tiède

· Pour le sablé
60 g de beurre
100 g de sucre
1 œuf
200 g de farine T45
2 g de levure chimique

Préparation


1. Préparer la pâte à brioche

Dans le bol d’un robot, mélanger les farines, le sucre, le sel et la levure de boulanger. Y faire un puits et ajouter l’œuf battu, le lait et l’eau. Incorporer progressivement les ingrédients secs aux ingrédients liquides de manière à former une boule de pâte. Pétrir à vitesse minimale pendant 10 minutes. Ajouter le beurre coupé en dés et continuer à pétrir pendant 5 minutes, ou jusqu’à ce que le beurre soit complètement absorbé par la pâte. Façonner la pâte en boules et la déposer dans un saladier. Couvrir et laisser reposer 2 heures dans un endroit chaud.
Dégazer la pâte, puis l’étaler sur un plan de travail légèrement fariné. Replier les cotés gauche et droit en portefeuille, puis façonner en forme de boule. Diviser la pâte en 10 boules de tailles égales. Couvrir et laisser reposer 15 minutes.
Etaler chaque boule de pâte et replier les extrémités gauche et droite en portefeuille. Façonner en forme de boule.


2. Préparer la pâte sablée

Dans le bol d’un robot, disposer le sucre et le beurre. Mélanger à vitesse moyenne jusqu’à obtention d’une crème lisse. En continuant à mélanger, ajouter l’œuf progressivement. Ajouter progressivement la farine tamisée et la levure chimique. Façonner la pâte en forme de boule. Rouler de manière à former un boudin et diviser en 10 parts de tailles égales. Façonner des boules et réserver.

3. Façonner le kashipan


Etaler chaque boule de pâte de manière à former un cercle de 12 cm de diamètre. Déposer une boule de pâte à brioche au centre et refermer de manière à former une boule.
Rouler les boules de pâte dans du sucre et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Réaliser des croisillons à l’aide d’un couteau (3X3 lignes). Couvrir et laisser reposer une heure. Enfourner et cuire pendant 15 minutes à 180°C.

, , ,

  1. […] pain, il pourrait être inspiré du “pain ananas”, ou boh loh baau en cantonais, mais aussi du Melon Pan que nous avions préparé lors de notre voyage au Japon. Plus proche de la brioche, ce dernier est […]

  2. […] célébrer ça avec une pâtisserie de fête! Au menu des semlor (semla au singulier), de petites brioches garnies de pâte d’amandes et de crème fouettée, servies traditionnellement pour mardi gras. A […]