Banitsa

Banitsa

Le printemps est presque à nos portes, les bourgeons fleurissent, c’est certainement l’occasion de faire un détour par la méditerranée (ou presque), avec un mois dédié à la Bulgarie. Le “presque” est justifié par le positionnement géographique et les influences culturelles du pays : techniquement, la Grèce et la Turquie l’empêche d’accéder au bassin méditerranéen, dans l’assiette, c’est une autre affaire. Le pays est un carrefour entre le Levant, la Grèce, l’Italie et les Balkans. C’est un peu tout cela que l’on dégustera ce mois-ci !

Au menu, feuilletés, biscuits aux épices, brioches ou feuilles de vigne farcies, préparez-vous à saliver. On commence notre voyage à Sofia, la capitale, pour évoquer ce qui est souvent considéré comme “le plat national” en Bulgarie, la banitsa. Si l’on aime pas trop cette expression d’ordinaire, il serait difficile de le décrire autrement tant il a une importance particulière dans ce pays même si on le trouve également chez les voisins, dans une moindre mesure. Le principe est simple : des feuilles de pâte phyllo sont beurrées et empilées les une sur les autres, avant d’être garnies de fromage, généralement de siréné, parfois de yaourt.

Banitsa

Enfin, on enroule cette pâte pour former un long boudin, que l’on roule ensuite sur lui-même en tourbillon. On sait peu de choses sur son origine, et pour cause, il existe sous diverses formes depuis l’antiquité, on avait évoqué ce principe lors de notre passage en Grèce pour parler de la Spanakópita. L’origine du mot “banitsa” est incertaine mais il se retrouve dans de nombreux dialectes slaves et signifie vaguement “enrouler” ou parfois “écraser”.

La banitsa est préparée plus particulièrement pour noël ou le nouvel-an, cependant, il en existe des dizaines de variantes différentes, aux légumes, à la viande, aux herbes… Ces propositions plus modernes peuvent s’acheter dans des boutiques et se consomment communément en Bulgarie au petit-déjeuner avec du yaourt épais ou un verre d’ayran.

Banitsa

Banitsa

Temps de préparation30 min
Temps de cuisson40 min
Temps total1 h 10 min
Type de plat: Bulgarie, Entrée, Pays, Plat, Recettes, Recettes de fête, Street-food
Pour: 4 servings
Calories: 300kcal
Auteur: Dumplings & More

Ingrédients

  • 12 feuilles de pâte phyllo
  • 120 g de beurre fondu
  • 250 g de siréné (ou de feta)
  • 300 g de yaourt bulgare
  • 4 œufs + 1 jaune d’œuf
  • Sel et poivre

Préparation

  • Fouetter les 4 œufs entiers avec le yaourt bulgare puis ajouter le siréné émietté. Assaisonner de sel, de poivre et mélanger.
  • Badigeonner des deux côtés 3 feuilles de pâte phyllo puis les superposer. Répartir ¼ du mélange œuf/yaourt/siréné sur toute la surface.
  • Rouler la pâte phyllo dans le sens de la longueur en serrant le plus possible. Disposer le boudin dans un moule rond de 23 cm. Répéter l’opération encore 3 fois avec le reste des feuilles de pâte phyllo et de farce. Disposer les boudins de pâte phyllo dans le moule de manière à obtenir une spirale.
  • Badigeonner la banitsa de jaune d’œuf battu et enfourner pendant 40 minutes à 200°C.
, , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recipe Rating




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.