Kaak bread sandwich – Recette jordanienne

Kaak bread sandwich – Recette jordanienne

On se prépare aujourd’hui une recette culte de la street-food jordanienne, un kaak sandwich, traditionnellement garni de fromage fondu, d’œuf dur et de zaatar. Cette dernière épice peut désigner selon les régions de l’origan ou un mélange d’épices contenant principalement de l’origan mais également du sésame, du cumin ou du sumac, la fameuse épice couleur rouge vif au goût légèrement acidulé et fruité.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la street-food n’a pas toujours été aussi répandue en Jordanie, et particulièrement à Amman, sa capitale. Cette tradition a été largement développée depuis que le pays constitue un lieu de refuge pour de nombreuses communautés en détresse dans la région : les arméniens depuis le début du 20ème, mais également les palestiniens depuis 1948.

La boulangerie de référence pour ce sandwich, Salah al-Din, est d’ailleurs tenue par une famille palestinienne. C’est pour cela que certaines versions modernes du sandwich incluent des falafels, du hummous ou des légumes. Cependant, la tradition du pain existe depuis bien plus longtemps, les tribus bédouines qui occupent la grande majorité du pays ont encore pour habitude de cuire le pain à même la terre, dans la cendre en formant des four avec le sable chaud. Une tradition héritée de l’Empire babylonien qui se situait en Irak et en Syrie et qui furent certainement les premiers à préparer du pain levé !

Ingrédients

· Pour le zaatar
1 càs d’origan séché
1 càs de cumin
1 càs de coriandre
1 càs de graines de sésame torréfiées
1 càs de sumac
1 càc de sel

· Pour le sandwich
1 kaak au sésame
2 portions de fromage à tartiner (vache qui rit)
1 œuf dur ou 3 falafels
Zaatar

Préparation

1. Préparer le zaatar : disposer tous les ingrédients dans une poêle et torréfier à feu moyen jusqu’à ce que les odeurs des épices commencent à se dégager. Laisser refroidir et conserver dans un bocal hermétique.
2. Préparer le sandwich : Réaliser une incision sur un côté du pain et tartiner de fromage. Ajouter les œufs durs ou les falafels. Saupoudrer de zaatar et déguster avec un peu de sauce pimentée.

, , ,

  1. […] Notre plat du jour est souvent considéré comme le plat national palestinien, il est cependant très présent dans de nombreux pays qui l’entourent comme la Syrie, le Liban mais surtout la Jordanie. En réalité, tout porterait à croire que le musakhan était consommé en Jordanie bien avant l’exode palestinien, mais il reste rattaché à cette région puisqu’il s’agit d’un lieu de passage historique pour de nombreux produits venus d’Asie, d’Europe ou d’Afrique. Les rues de Jérusalem ou de Ramallah ont donc toujours été des lieux d’accueil, ce qui se ressent dans la très présente street-food locale. Pour la préparer, cela ne vous demandera assez peu d’effort puisqu’il faudra disposer sur une galette une délicieuse compotée d’oignons à la cardamome et au sumac, des morceaux de poulet, des pignons de pin et encore un peu de sumac ! […]
  2. […] étendu jusqu’au pain puisqu’il existe entre la Jordanie et le Liban un pain au zaatar appelé kaak qui peut être soit long, soit rond avec un trou au centre comme un […]