L’ham lahlou – Tajine h’lou – Tajine sucré aux pruneaux – Recette algérienne

Nous découvrons aujourd’hui un autre tajine sucré. Après les nèfles farcies aux amandes, voici le fameux l’ham lahlou aussi appelé tajine hlou dans la région du Grand Alger. Cette recette consiste à faire cuire une viande, ici de l’agneau, dans une sauce sucrée et sirupeuse, accompagnée de pruneaux et d’abricots secs, délicatement parfumée d’eau de fleur d’oranger et de cannelle. Chaque région prépare ce plat de façon distincte. En fonction des ingrédients locaux, la viande d’agneau est parfois remplacée par du mouton, c’est aussi le cas pour les fruits. En fonction des saisons, ce tajine peut se préparer avec des pommes des poires ou encore des abricots.

Pour 4 personnes

Ingrédients⠀

200 g de gigot d’agneau⠀

1 càs de beurre⠀

100 g de raisins secs⠀

100 g pruneaux d’Agen⠀

50 g d’abricots secs⠀

4 càs d’eau de fleur d’oranger⠀

1 càc de cannelle⠀

6 càs de sucre

Eau

Préparation⠀

1. Réhydrater les fruits secs dans de l’eau pendant 30 minutes.

2. Dans une marmite chaude, faire revenir la viande dans le beurre. Ajouter 1 càs de sucre, la cannelle et 2 càs d’eau de fleur d’oranger. Couvrir avec de l’eau, porter à ébullition et laisser cuire à feu frémissant pendant 1 heure.

3. Délayer 4 càs de sucre dans la sauce et laisser épaissir 5 minutes.

4. Égoutter les fruits secs et les ajouter à la sauce. Laisser cuire encore une quinzaine de minutes.

5. Ajouter 2 càs d’eau de fleur d’oranger, porter à ébullition et retirer du feu.

, , ,

  1. […] les os, car la viande était longuement mijotée comme c’est le cas d’autres tajines comme L’ham lahlou algérien que nous avions déjà préparé. Autrefois, ce plat était cuisiné dans de grandes […]
  2. […] salade en entrée comme le hmis, une soupe, un ou plusieurs plats de résistance et enfin un plat sucré salé, comme le plat présenté aujourd’hui. Au menu, des nèfles, un fruit d’origine chinoise […]
  3. […] Elle décida alors de s’y rendre pour prier et un miracle se produisit : elle put à nouveau cuisiner et prépara alors un turron dont elle seule avait le secret et en fit une offrande au christ. Depuis, on prépare chaque année le Turron de Doña Pepa durant la procession du Seigneur des Miracles au mois d’octobre, cependant certaines pâtisseries de la ville en proposent de nos jours toute l’année en vitrine. Ce gâteau est assez particulier puisque son caramel est très parfumé, incluant de la pomme, du citron vert, de l’orange ou encore des pruneaux. […]