Mbatata

Mbatata

Aujourd’hui, on découvre une délicieuse spécialité qui nous vient tout droit du Malawi, un pays qui se situe entre le Mozambique ou le Zimbabwe. Là-bas, on y parle principalement chewa, une langue bantu aux influences diverses, notamment portugaise ou arabe puisque “mbatata” signifie “pomme de terre”, tout comme le “patate” français. le mbatata est donc une sorte de gâteau que l’on prépare avec de la patate douce.

Moelleux à souhait, cette gourmandise riche qui contient quand cela est possible, du lait ou de la cannelle, est d’origine plutôt modeste. Si la patate douce est originaire d’Amérique centrale, elle a été introduite en Afrique de l’est au moins à la fin du 18ème siècle dans quelques colonies portugaises. Au cours du siècle dernier, sa production a été grandement encouragée en raison de la forte teneur de ce légume en bêta-carotène (vitamine A). Il est d’ailleurs courant encore aujourd’hui de trouver ce gâteau simple à réaliser sur les plantations de patates douces, servi au petit-déjeuner par les familles d’agriculteurs.

Mbatata

Ingrédients

25 cl de purée de patates douces

5 cl de lait

50 g de beurre fondu

150 à 200 g de farine

10 g de levure chimique

2 càs de sucre

½ càc de sel

¼ de càc de cannelle

Préparation

1. Dans un saladier, mélanger la purée de patates douces, le lait et le beurre fondu. Ajouter la farine, ma levure, le sucre, le sel, la cannelle et bien mélanger. Ramasser de manière à former une pâte homogène.

2. Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte sur une épaisseur de 1 cm. Couper des cercles de pâte à l’aide d’un emporte-pièce et les déposer sur une plaque de cuisson tapissée de papier sulfurisé.

3. Enfourner et cuire pendant 15 à 20 minutes à 180°C.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.