Thieboudienne – Recette sénégalaise

Nous ne pouvions pas passer par le Sénégal et ne pas le présenter : on se prépare enfin un thieboudienne ! Cette préparation est l’une des plus connues du pays, certains la considèrent même comme le “plat national” et ce n’est pas étonnant puisqu’il reprend toutes les techniques et toutes les saveurs emblématiques de la région : d’abord, le nom de thieboudienne signifie “riz au poisson” en wolof et la base de ce plat est donc ce que l’on appelle communément un “riz wolof”.

A cela s’ajoute un poisson mariné puis frit (nous le proposons ici avec une croûte d’herbes qui n’est pas présent dans le recette traditionnelle). Sous cette forme, ce plat serait apparu dans la région de Saint-Louis au début du siècle dernier, mais il reprend évidemment des éléments du nord, comme du sud, et il en existe une infinité de versions de nos jours.

Pour 4 personnes

Ingrédients

2 dorades (ou méroux, le fameux “thioff”)

½ botte de persil hachée

2 gousses d’ail hachées

2 piments verts hachés

1 petit oignon haché

200 g de pulpe de tomates

Sel, poivre, bouillon cube

1 càs de concentré de tomate

2 feuilles de laurier

1 carotte coupée en gros morceau

1 pomme de terre coupée en gros morceaux

1 diakhatou

Huile végétale

1 morceau de yet et de guedj

400 g de riz cassé deux fois précuit

Préparation

1. Mixer le persil, 1 gousse d’ail et 1 piment. Farcir le poisson avec la préparation.

2. Dans une marmite chaude huilée, frire le poisson pendant 4 minutes de chaque côté et réserver.

3. Dans la même marmite, faire revenir l’oignon, l’ail et le piment vert. Ajouter la pulpe de tomates, le concentré de tomates dilué dans un peu d’eau, le sel, le poivre, le laurier et laisser mijoter.

4. Ajouter la carotte, la pomme de terre et le diakhatou, le yet et le guedj. Couvrir d’eau et laisser cuire 20 minutes.

5. Retirer les légumes, Ajouter le riz et laisser cuire jusqu’à ce qu’il absorbe tout le liquide.

6. Déguster le riz avec le poisson et les légumes.

, , ,

  1. […] l’extrême sud du pays, existe sous plusieurs versions dont une à la viande (thiou yapp) ou au gombos (thiou kandja). Cette sauce en apparence banale est un vrai concentré de saveurs, notamment grâce […]

  2. […] plat culte, célèbre au-delà des frontières du pays : le soupou kandja, ou kandia qui signifie gombos en wolof. Ce ragoût reprend les meilleures saveurs de la mer ; du poisson, des gambas, du crabe ou […]

  3. […] Notre voyage au cœur de la cuisine sénégalaise est plein de surprise. Même si la gastronomie de ce pays est extrêmement ancienne, elle a su intégrer des techniques et des astuces étrangères, sans perdre sa signature unique. Côté street-food, nous l’avons vu avec les pastels, présents dans de nombreux pays, mais avec une garniture reconnaissable entre mille. Il en est de même avec ses plats, généralement en sauce traditionnellement, salades et gratins font leur apparition en mettant toujours en avant les produits de la région comme le mil pour les céréales, le poisson ou les fruits de mer comme c’est le cas pour notre gratin de crabe d’aujourd’hui. Un plat riche tout en restant très léger, parfumé avec du gingembre, de l’ail sans oublier l’indispensable bouillon cube. […]