Torta negra

En Colombie, il est inimaginable de célébrer les fêtes de fin d’année sans une délicieuse torta negra, un gâteau généreux préparé avec des fruits confits, pas mal d’épices, de la mélasse, le tout bien imbibé d’alcool et de porto ! Il vous fera peut-être penser à une autre spécialité, le bara brith gallois, et ce n’est pas un hasard puisqu’on suppose qu’il s’agit de son inspiration.

En effet, cette pâtisserie serait apparemment arrivée en Colombie par l’intermédiaire d’immigrés venus du pays de Galles au cours du 19ème siècle. Sur ce point, les versions divergent : certains affirment qu’il s’agissait simplement de migrants à la recherche d’opportunités en Amérique du Sud autour de 1850, où de nombreux pays venaient de prendre leur indépendance de l’Espagne.

Une autre théorie, sûrement plus probable, avance que le gâteau serait arrivé grâce aux soldats envoyés par George III d’Angleterre et d’Irlande, qui a soutenu dès 1815 les guerres d’indépendance sud-américaines face à son rival espagnol. En effet, le bara brith est connu pour être consommé par les marins et les militaires, dans une version plus modeste, en raison de sa longue durée de conservation.

Torta negra

Temps de préparation30 min
Temps de cuisson1 h 15 min
Type de plat: cake, gateau
Cuisine: colombie, colombienne
Mots clés: bara brith, cheesecake, fruits confits, torta negra
Pour: 12 personnes
Auteur: Dumplings & More

Ingrédients

  • 150 g de raisins secs
  • 100 g de pruneaux
  • 100 g de figues séchées coupées en dés
  • 70 g d’amandes grillées
  • 70 g de noisettes grillées
  • 280 g de farine
  • 2 càc de levure chimique
  • 1 càc de cannelle en poudre
  • ½ càc de noix de muscade en poudre
  • 1/8 de càc de clous de girofle en poudre
  • Une pincée de sel
  • 225 g de beurre coupé en dés
  • 400 g de sucre
  • 1 càs d’extrait de vanille
  • ½ càs de café instantané
  • Zeste d’une orange
  • 5 œufs
  • 3 càs de « burned panela » ou de caramel

Pour imbiber

  • 6 cl de rhum
  • 25 cl de porto

Préparation

  • Disposer les raisins secs, les pruneaux, les amandes et les noisettes dans le bol d’un robot et hacher grossièrement. Déposer le mélange dans un saladier avec les figues et réserver.
  • Dans un autre saladier mélanger les ingrédients secs : farine, levure chimique, cannelle, noix de muscade, sel et clous de girofle.
  • Dans le bol d’un robot, crémer le beurre avec le sucre. Ajouter le café, la vanille, le zeste d’orange et bien mélanger. Ajouter trois œufs un à un tout en mélangeant.
  • Incorporer la moitié de la farine, puis les deux autres œufs.
  • Ajouter le reste de ma farine, le caramel et bien mélanger.
  • Incorporer enfin délicatement les fruits secs.
  • Verser la préparation dans un moule à bundt cake de 23 cm de diamètre, préalablement beurré et fariné. Couvrir avec une feuille de papier aluminium et enfourner pendant 1 heure à 180°C. Retirer l’aluminium et cuire encore 10 à 15 minutes.
  • Laisser refroidir 10 minutes avant de démouler.
  • Laisser refroidir complètement, puis imbiber d’un mélange de porto et de rhum. Couvrir et laisser reposer 5 jours à température ambiante avant de déguster.
, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.