Goyère au maroilles

Bienvenue à Valenciennes, dans le nord de la France, pour découvrir la goyère au maroilles. Cette épaisse brioche garnie de fromage, à ne pas confondre avec la tarte fine au maroilles, date du moyen-âge. C’est vers 960 que serait né ce fromage dans l’Abbaye de Maroilles, lorsque l’évêque de Cambrai proposa aux fermiers de payer la dîme, un impôt dû à l’église, avec du fromage frais. Les moines s’occupaient ensuite de l’affinage pour le revendre. Rapidement, sa consommation s’étend dans toute la Flandre, jusqu’à Paris.

Il est également utilisé en cuisine et c’est à Valenciennes qu’une brioche commence à l’inclure, créant ainsi le plat ici en photo. Cependant, la goyère prend sa forme actuelle au 19ème siècle puisqu’elle aurait été, au cours des siècles, moins épaisse, et parfois même de forme triangulaire.

Pour 4 personnes

Ingrédients

· Pour la pâte à brioche

8 cl de lait tiède

1 càc de levure de boulanger

300 g de farine T45

15 g de sucre

Une pincée de sel

2 œufs battus

100 g de beurre fondu

· Pour la crème

200 g de maroilles

2 œufs

200g de fromage blanc

Préparation

1. Délayer la levure dans le lait et laisser lever pendant 10 minutes.

2. Dans le bol d’un robot, disposer la farine, le sucre, le sel et y faire un puits. Ajouter les œufs, le lait et le beurre. Bien mélanger et pétrir à vitesse minimale pendant 10 minutes. Couvrir et laisser reposer 1 heure dans un endroit chaud.

3. Dégazer la pâte et laisser reposer encore 30 minutes. 4. Retirer la croûte du maroilles, puis disposer le fromage dans un saladier. Ajouter les œufs, le fromage blanc, le sel, le poivre et bien mélanger.

4. Disposer la pâte dans un moule rond beurré de 26 cm de diamètre en prenant soin de surélever les bords.

5. Verser la crème au maroilles sur la pâte et cuire pendant 30 minutes à 180°C.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.