Porotos granados – Ragout de haricots blancs à la citrouille – Recette chilienne

Si notre plat du jour est plutôt originaire du sud du Chili, il a longtemps été considéré comme le plat national, notamment durant la période qui a suivi l’indépendance du pays au début du 19ème siècle. La raison est simple, si la cuisine coloniale espagnole avait presque banni l’utilisation de haricots secs au Chili, le “roto”, surnom donné au peuple chilien à cette époque, retrouve ses traditions mapuche et aymara, deux cultures presque disparues.

Des plats comme celui du jour refont leur apparition et s’inspirent des produits du terroir. Comme le Pérou est fier de ses patates, le plat du jour réunit la terre chilienne : le haricot, le piment chili, la courge et le maïs. Ce plat fait également partie de ceux qui ont permis aux chiliens de survivre durant les périodes de crise que le pays a traversé, un repas équilibré, sans besoin de protéine animale.

Ingrédients

200 g d’haricots secs borlotti trempés dans l’eau une nuit

1 petit oignon haché

1 gousses d’ail râpée

½ tomate coupée en dés

½ càc de piment chili en poudre

100 g de citrouille coupée en dés

2 feuilles de basilic ciselées

150 g de grains de maïs

1 càs d’huile

50 cl d’eau bouillante

Sel et poivre

Préparation

1. Dans une marmite chaude huilée, faire revenir l’oignon et l’ail quelques minutes. Ajouter la tomate et assaisonner de sel, de poivre et de piment chili. Ajouter les haricots, l’eau bouillante et cuire pendant 15 minutes à feu moyen pendant 15 minutes. Ajouter les morceaux de citrouille et cuire encore 15 minutes.

2. Ajouter le maïs et poursuivre la cuisson encore 15 minutes. Retirer du feu et parsemer de basilic avant de servir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.