Thiéré bassi salté – Couscous sénégalais au thiakry

Découvrons aujourd’hui la diversité de la cuisine sénégalaise, riche en métissages culturels et disposant d’une étonnante variété d’ingrédients. Pour commencer, quoi de mieux que le thiéré bassi salté pour faire un lien parfait avec l’Algérie et le Maghreb. Ce plat pourrait faire penser au couscous, à la grande différence qu’il est préparé à partir de thiakry, le “couscous” de mil, la céréale ancestrale, utilisée bien avant l’arrivée du blé ou du maïs.

Étant naturellement sans gluten, il se prépare avec du lalo, un produit du baobab qui sert de liant à la semoule. Pour la sauce, il existe différentes variantes, au poisson, à la viande ou encore au chou, avec des légumes aussi variés que le manioc, les poivrons, les carottes ou la patate douce. Ce plat est traditionnellement consommé par les musulmans du pays à l’occasion de Achoura, une fête religieuse nommée Tamkharit au Sénégal.

Thiéré bassi salté – Couscous sénégalais au thiakry

Temps de préparation30 min
Temps de cuisson40 min
Temps total1 h 10 min
Type de plat: Pays, Plat, Recettes, Sénégal
Pour: 4 personnes
Calories: 300kcal
Auteur: Dumplings & More

Ingrédients

Pour le thiéré sauce bomb

  • 250 g de couscous de mil
  • 100 g de viande hachée
  • 50 g de haricots blancs cuits
  • 50 g de pois-chiches cuits
  • 20 g de raisins secs
  • 10 g de lalo (liant à base de baobab) et 12 cl d’eau

Pour la sauce

  • 300 g de viande de bœuf
  • 2 cuisses de poulet
  • 5 cl d’huile végétale
  • 1 oignon moyens râpés
  • 1 petit poivron vert coupé grossièrement
  • 100 g de concentré de tomates
  • 10 cl de tomates râpées
  • 1 courge coupée gros morceaux
  • 4 morceaux de manioc
  • 1 carotte épluchée et coupée en 4
  • 1 navet épluché et coupé en 4
  • 1 patate douce épluchée et coupée en morceaux
  • 6 gousses d’ail écrasées
  • 1 piment rouge
  • ½ botte d’oignon nouveau
  • Sel et poivre

Préparation

  • Faire mariner la viande et le poulet pendant 30 minutes avec 3 gousses d’ail, du poivre et du sel.
  • Dans une marmite chaude huilée, faire dorer la viande et le poulet marinés.
  • Dissoudre le concentré de tomates dans de l’eau et verser dans la marmite. Ajouter la courge, le manioc, la carotte, le navet, la patate douce et couvrir avec de l’eau.
  • Mixer l’oignon, l’oignon nouveau, les 3 gousses d’ail restantes, le poivron, le piment, du sel et du poivre jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajouter à la sauce. Ajouter ensuite la tomate râpée. Laisser mijoter environ une heure, ou jusqu’à ce que les viandes et les légumes cuisent.
  • Une fois cuits, retirer les viandes et les légumes et laisser réduire la sauce à feu doux pendant 3 heures.
  • Dans un grand saladier, disposer le couscous de mil et arroser d’eau bouillante. Sabler puis réserver jusqu’à ce que le couscous absorbe toute l’eau. Cuire à la vapeur à l’aide d’un couscoussier pendant 20 minutes.
  • Entre temps, délayer le lalo dans 12 cl d’eau et battre jusqu’à obtenir une préparation blanche et épaisse. Ajouter au couscous et bien mélanger. Laisser cuire à la vapeur encore 20 min.
  • Préparer des petites boulettes de viande haché. Cuire dans une huile chaude et réserver.
  • Ajouter les pois-chiches, les haricots blancs, les raisins secs et les boulettes de viande hachée au couscous. Mouiller le couscous avec une louche de sauce à la viande et aux légumes et bien mélanger.
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. […] on se fait une pause sucrée avec le Ngalakh. Cette préparation sucrée est composée de thiakry, de la semoule de mil moyenne, en opposition au thiéré qui est de la semoule fine. Cuite à la […]

  2. […] différentes, le couscous s’étend en réalité jusqu’en Afrique de l’ouest avec le fameux thiéré, préparé à partir de thiakry, de la semoule de […]