Baesuk -Poire coréenne à la vapeur fourrée à la cassonade, aux pignons de pin et au jujube

Notre dessert du jour se rapproche plutôt de ce que nous pourrions appeler un punch : des poires coréennes cuites à la vapeur avec du gingembre, de la cannelle, et parfois du poivre noir et servies avec un sirop infusé. Ce dessert est apparu durant la dynastie Joseon, le bouddhisme étant en déclin pendant cette période, la tendance du thé après le repas se faisait moins ritualisée, des saveurs plus légères sont alors apparues comme cette poire, presque médicinale, qui participe également à la digestion.

Pendant plusieurs siècle, cette boisson sera réservée à l’élite jusqu’à la fin du 19ème siècle où elle se démocratise. Sa recette actuelle est directement inspirée de celle publiée dans un fameux livre de recette en 1924. La poire peut être cuite en morceau ou entière, comme ici, on parle alors de Hyangseolgo.

Découvrez aussi les campfire apples, ces pommes rôties australiennes cuites au barbecue!

Ingrédients

Une poire coréenne de 500 g

2 càs de miel

1 càc de gingembre râpé

½ càc de cannelle en poudre

1 càs de pignons de pin

1 jujubes

Préparation

1. Couper un chapeau au sommet des poires (environ 2 cm).

2. Creuser à l’aide d’un économe de manière à retirer le trognon et les graines.

3. Farcir la poire avec le miel, le gingembre, la cannelle et les jujubes.

4. Remettre le chapeau au sommet de la poire. Transvaser la poire dans un bol résistant à la chaleur et cuire à la vapeur pendant une heure.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.