Dak-kalguksu – Soupe de nouilles fraiches au poulet – Recette coréenne

Sous leur forme actuelle, les nouilles “Kalguksu” ont été la première variété de nouilles à être réellement populaire et accessible à l’ensemble des coréens. Apparues dans les années 1930 à 1960, leur histoire est liée à l’apparition des aides alimentaires américaine dans le pays, pendant et après la guerre de Corée. Principalement composées de farine de blé, ces rations ont grandement influencé la cuisine coréenne de cette période.

Cependant, il ne s’agit évidemment pas du premier plat de nouille ayant existé là-bas : Arrivées de Chine, les nouilles ont longtemps été réservées à “l’élite” du pays, notamment les Yangban pendant la dynastie Joseon, des fonctionnaires formés dans l’esprit du confucianisme. Déjà à l’époque, les recettes reprennent l’esprit de la recette du jour : des nouilles cuites dans de l’eau, rincées, puis déposées dans un bouillon, souvent à base de volaille ou de bœuf. Sur la côte, on trouve également des versions au coquillages et aux fruits de mer.

Ces nouilles ont aussi la spécificité d’être coupées à la main, ce qui les distingue grandement des autres nouilles, notamment industrielles. Ce plat est aujourd’hui grandement rattaché à la ville de Daejeon. A la frontière de la Corée du Nord, cette ville se trouvait dans la banlieue de l’ancienne capitale.

Ingrédients

500 g de blanc de poulet

4 l d’eau

Une tête d’ail épluchée

1 oignon coupé en quatre

400 g de farine

100 g de fécule de pommes de terre

1 courgette coupée en julienne

2 oignons verts émincés

2 càs d’huile végétale

Huile de sésame

Sel et poivre

Fish sauce

Préparation

1. Préparer le bouillon : Dans une marmite, disposer le poulet, l’eau, l’oignon, l’ail. Porter à ébullition et cuire à feu frémissant pendant une heure. Égoutter le poulet, l’ail et filtrer le bouillon. Assaisonner le bouillon avec 1 càs de sel et 2 càc de fish sauce. Couper le poulet en morceaux et réserver.

2. Écraser l’ail, ajouter 1 càc de sel, ½ càc de poivre, 2 càc d’huile de sésame et bien mélanger. Réserver.

3. Préparer les nouilles : Dans un saladier, mélanger la farine, la fécule de pommes de terre, 1 càc de sel, l’huile végétale et y faire un puits. Verser 30 cl d’eau et incorporer progressivement les ingrédients secs de manière à former une boule de pâte. Couvrir et laisser reposer 10 minutes au réfrigérateur. Pétrir la pâte à la main pendant 5 minutes. Couvrir à nouveau et laisser reposer 10 minutes au réfrigérateur. Pétrir la pâte à nouveau jusqu’à ce qu’elle soit lisse et homogène. Diviser la pâte en deux pâtons. Sur un plan de travail fariné, étaler finement la pâte sur une épaisseur de 1 mm. Répartir un peu de farine sur toute la surface de la pâte, puis la rouler 4 fois. A l’aide d’un couteau, couper la pâte en fines nouilles de 2 mm. Saupoudrer les nouilles de farine et les séparer délicatement avec les doigts.

4. Préparer les courgettes/ Assaisonner les courgettes d’1/2 càc de sel et réserver 10 minutes. Égoutter pour retirer l’excès d’eau. Faire revenir les courgettes dans une poêle chaude huilée pendant quelques minutes et réserver.

5. Porter le bouillon à ébullition, ajouter les nouilles et cuire jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface. Répartir les nouilles et le bouillon dans des bols. Ajouter les courgettes, le poulet et parsemer d’oignon nouveau. Déguster avec la pâte d’ail.

, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. […] du chou et du piment, d’autres ingrédients sont venus s’ajouter comme le radis, le sucre ou la fish sauce et les crevettes fermentées. En effet, de nombreux poissons et fruits de mer sont ajoutés selon […]

  2. […] reshteh en perse, particulièrement riche en amidon, ce qui donne une texture épaisse à cette soupe. Pour le goût, des oignons très épicés sont ajoutés au plat au moment de dresser, ce qui donne […]