Koulourakia – Biscuits de Pâques – Recette grecque

Koulourakia - Biscuits de Pâques - Recette grecque
Koulourakia – Biscuits de Pâques – Recette grecque

Les Koulourakia sont des biscuits secs emblématiques de la fête de Pâques en Grèce, et dans l’Église orthodoxe. Ils sont ancrés dans l’histoire et la tradition, symbolisant la résurrection du Christ et la fécondité. Si on les prépare de nos jours à travers tout le pays, ils étaient il y a bien longtemps caractéristiques de la partie orientale du pays, jusque dans l’actuelle Turquie, siège historique de l’orthodoxie.

Origine et Evolution

Les Koulourakia ont une histoire qui remonte à des siècles. À l’origine, ces biscuits étaient caractéristiques de la partie orientale de la Grèce, notamment dans l’actuelle Turquie, une région historiquement liée à l’orthodoxie. Leur forme serait inspirée du bâton pastoral, le sceptre détenu par les personnes d’autorité, et trouve également son inspiration dans les bâtons de berger. Cette forme symbolique était parfaitement adaptée pour une fête comme Pâques, qui célèbre la résurrection du Christ et la renaissance spirituelle.

Le parfum d’orange est souvent présent dans les Koulourakia, ajoutant une note de fraîcheur et de vitalité à ces biscuits. En effet, à travers la Méditerranée, de la Grèce à l’Espagne, on retrouve de nombreux biscuits similaires parfois agrémentés d’un œuf au centre, symbolisant la renaissance et la vie nouvelle.

Koulourakia : Lien avec la Résurrection

Le lien entre les Koulourakia et la résurrection est profondément enraciné dans la tradition chrétienne. Ces biscuits sont souvent façonnés en forme de croix, de serpent ou de bâton pastoral, représentant ainsi des symboles puissants. Dans la culture païenne de la Grèce antique, le serpent était vénéré et était associé à la déesse aux serpents, symbole de fertilité et de foyer. Cette connexion avec la fertilité a été transposée dans la signification chrétienne des Koulourakia, symbolisant la vie éternelle et la renaissance spirituelle apportées par la résurrection du Christ.

Dans l’Antiquité

Certaines sources remontent l’origine des Koulourakia à la civilisation minoenne en Crète, où ces biscuits avaient une forme de serpent. Les Minoens étaient des civilisations anciennes bien avancées et sophistiquées qui honoraient le serpent, le voyant comme un symbole puissant. Ils le rapprochaient de la déesse aux serpents, ce qui met en lumière l’influence des croyances et symboles anciens dans la création des Koulourakia.

Ainsi, les Koulourakia ne se limitent pas à être de simples biscuits. Ils incarnent une riche histoire qui transcende les frontières du temps et de la culture. En les préparant et en les partageant pendant la fête de Pâques, les Grecs et les fidèles orthodoxes honorent cette tradition ancienne tout en célébrant la renaissance et la vie nouvelle que représente cette période sacrée. En savourant ces petits trésors de la pâtisserie grecque, nous nous connectons à un passé profondément enraciné, à des rituels intemporels et à des symboles qui continuent de nous inspirer aujourd’hui.

Découvrez d’autres recettes sucrées et leur histoire sur notre site.

Koulourakia – Biscuits de Pâques – Recette grecque

Auteur: manel tari

Ingrédients

  • 340 g de beurre ramolli
  • 250 g de sucre
  • 2 œufs
  • 2 càs de jus d’orange
  • 1 càc de vanille
  • 3/4 de càc de bicarbonate
  • ½ càc de de levure chimique
  • Entre 500 et 600 g de farine T45
  • 1 càc de sel
  • · Pour dorer
  • 1 œuf
  • 1 càs de lait
  • Graines de sésame

Préparation

  • Dans le bol d’un robot disposer le beurre et fouetter jusqu’à ce qu’il soit crémeux. Ajouter le sucre et fouetter à nouveau jusqu’à obtenir une crème lisse et homogène.
  • Incorporer les œufs un a un en continuant à fouetter.
  • Incorporer la vanille et le jus d’orange.
  • Mélanger ¼ de la farine avec la levure chimique, le bicarbonate, le sel et incorporer progressivement au mélange.
  • Ajouter progressivement le reste de la farine jusqu’à obtenir une pâte qui se détache des parois du bol. Couvrir et laisser reposer 30 minutes au réfrigérateur.
  • Prélever une boule de pâte de la taille d’une balle de tennis et former un boudin de 15 cm de long. Replier le boudin de pâte et tresser. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.
  • Disposer les biscuits sur une plaque de cuisson tapissée de papier sulfurisé et badigeonner d’œuf battu mélangé à une cuillère à soupe de lait. Saupoudrer de graines de sésame.
  • Enfourner et cuire à 180°C pendant 15 à 20 minutes, ou jusqu’à ce que les biscuits soient dorés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. […] comparée au Pecorino. Si on les trouve de nos jours toute l’année, il s’agissait , comme les Koulourakia, d’une spécialité préparée pour la fête de […]

  2. […] les Koulourakia et les Kalitsounia, notre brioche du jour est emblématique de la fête de Pacques, présente dans […]

  3. […] on célèbre alors Pâques, la résurrection du christ, un symbole évidemment très ancien, qui correspond au printemps et au […]