Paska – Recette de brioche de Pâques

Aujourd’hui, on se prépare une fameuse brioche de Pâques, la paska, que l’on retrouve dans de nombreux pays d’Europe de l’est, de la Slovaquie à la Géorgie et tous les pays proches de la tradition orthodoxe de l’ancien Empire Byzantin. Pour revoir les bases, dans le christianisme, Pâques est le dernier jour de la fameuse Semaine Sainte. Chaque jour rappellera un moment de la passion du christ, où l’on célèbre notamment vendredi saint qui correspond au chemin de croix.

Dimanche, on célèbre alors Pâques, la résurrection du christ, un symbole évidemment très ancien, qui correspond au printemps et au renouvellement de la nature. Durant cette période, les cultures se mélangent et les symboles foisonnent. Comme nous l’avions évoqué pour le tsoureki, les pâtes levées peuvent représenter la vie, tout comme la tresse peut représenter le renouvellement sans fin. Les symboles de Pessa’h, la “Pâque juive » sont en revanche bien différents et plus riches historiquement, mais nous en parlerons plus tard.

Revenons à la paska du jour, qui peut d’ailleurs se traduire littéralement de l’ukrainien par “Pâques”, Вели́кдень (prononcé “Velýkden”) désigne le jour de la fête. Tous les symboles sont là, de la pâte levée à la tresse à son sommet. Cette fameuse tresse que les femmes portent traditionnellement comme coiffure ce jour-là. Dans les pays concernés par ces traditions, on prépare généralement l’ensemble de ces plats et pâtisseries la veille de Pâques, on se rend ensuite à la messe dimanche matin avant de dresser une grande table où se retrouveront les brioches, les œufs ou l’agneau pascal. Cette brioche n’est pas à confondre avec le Pască roumain qui est plutôt un gâteau au fromage frais proche de la Vatrouchka.

Ingrédients

25 cl de lait tiède

50 g de sucre

1 càc de sel

175 g de beurre ramolli et coupé en dés

10 g de levure de boulanger

12 cl d’eau tiède

2 œufs + 1 œuf pour dorer

600 à 700 g de farine

Préparation

1. Dissoudre la levure dans l’eau tiède et réserver pendant 15 minutes.

2. Dans le bol d’un robot, déposer la farine, le sel, le sucre et mélanger. Y faire un puits, puis ajouter les 2 œufs, la levure, le lait et le beurre. Pétrir à vitesse minimale pendant 15 minutes. Former une boule et la transférer dans un saladier. Couvrir et laisser reposer 1h30 dans un endroit chaud.

3. Dégazer la pâte puis la diviser en deux boules d’1/3 et 2/3.

4. Déposer la plus grosse boule de pâte dans un moule rond beurré de 20 cm de diamètre.

5. Diviser la petite boule de pâte en 3 boules de tailles égales. Étaler chaque boule de pâte de manière à former un long boudin de 40 cm de longueur. Façonner une tresse à trois branches (voir vidéo). Enrouler la tresse autour de la grande boule de pâte. Couvrir et laisser reposer pendant 45 minutes dans un endroit chaud.

6. Badigeonner de jaune d’œuf battu, enfourner et cuire pendant 45 minutes à 180°C. Laisser refroidir avant de démouler.