Mandazi – Recette de beignet swahili à la cardamome

On se dirige en Afrique de l’est aujourd’hui pour découvrir le mandazi, un beignet unique en son genre puisqu’il est parfumé avec du lait de coco, du gingembre, du piment de cayenne mais surtout de la cardamome ! Très ancien, ce beignet peut être considéré comme issu de la culture Swahili, une langue que l’on retrouve du Kenya au Mozambique, mais aussi dans les terres au Burundi ou en Ouganda.

Notre beignet du jour s’est aussi exporté bien au-delà de l’Afrique puisqu’on le trouve par exemple à Oman sous le nom de Mahamri. Il existe deux principales variétés différentes, l’une réalisée avec une pâte levée, et une seconde à la levure chimique, qui gonfle spontanément à la cuisson. Cette dernière demande plus de technique car le pétrissage doit être parfait ! Généralement servi au petit-déjeuner, à tremper dans une sauce salée épaisse, on le retrouve aussi sur la côte, servi en encas sur les plages.

Ingrédients

500 g de farine

12 cl de lait de coco

10 cl d’eau tiède

1 œuf battu

1 càc de levure de boulanger

100 g de sucre

50 g de beurre

½ càc de cannelle

½ càc de gingembre en poudre

½ càc de cardamome en poudre

½ càc de piment de cayenne en poudre

Huile de friture

Sucre glace

Préparation

1. Dissoudre la levure de boulanger dans l’eau tiède avec une cuillère de sucre et réserver dix minutes.

2. Dans un saladier, mélanger le sucre, l’œuf, le beurre fondu et le lait de coco

3. Dans le bol d’un robot, verser la farine, la cannelle, la cardamome, le gingembre et le piment de cayenne. Y faire un puits, puis ajouter les ingrédients liquides. Incorporer progressivement la farine de manière à obtenir une pâte homogène. Pétrir pendant 10 minutes à vitesse minimale. Couvrir et laisser reposer 1h30 dans un endroit chaud.

4. Sur un plan de travail légèrement fariné, diviser la pâte en trois boules de tailles égales. Etaler chaque boule de pâte de manière à former un cercle d’1cm d’épaisseur. Diviser chaque cercle de pâte en 5 triangles.

5. Déposer les triangles de pâte sur une plaque de cuisson tapissée de papier sulfurisé. Couvrir et laisser reposer 30 minutes dans un endroit chaud.

6. Cuire les beignets dans l’huile chaude pendant 1 à 2 minutes de chaque côté. Saupoudrer de sucre glace avant de déguster. 

, , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. […] une gourmandise bien connue de la région, les sfenj, aussi appelés khfaf ou ftaïr au Maroc. Ces beignets très anciens sont préparés avec de la semoule fine puis frits, bien que dans l’ouest, on y […]

  2. […] est préparée à partir d’une pâte de dattes, de noix, de pistaches et parfumée avec de la cardamome et de la cannelle. Pour un peu d’originalité, ce dessert très nutritif et peu sucré est ici […]

  3. […] continue notre voyage avec de fabuleux beignets stars de la cuisine de rue au Vietnam, les bánh tiêu. Son histoire est encore une fois très liée […]