Bành giày giò – Galettes de riz à la vapeur

Ces petites galettes de riz peuvent paraître bien simples, elles sont pourtant l’une des recettes les plus importantes du pays. En effet, durant l’âge de bronze, la culture asiatique entre dans l’histoire en maîtrisant la culture du riz. Cette avancée technologique symbolique se fera dans la région qui englobe le Vietnam à la Thaïlande, on parle de “civilisation du riz” en traduction littérale, puis plus récemment la culture Sơn Vi à partir de -2000 avant Jésus-Christ, les civilisations les plus anciennes d’Asie.

Bien avant les invasions chinoises ou l’arrivée de religions comme l’hindouisme ou le bouddhisme, cette culture posera les fondations de nombreux concepts religieux et symboliques. Parmi ceux-là, il existe l’opposition entre l’harmonie avec la nature et la transformation de celle-ci pour y survivre. Cette symbolique se retrouve dans la légende du roi Lang Liêu, un prince qui aurait hérité du trône suite à un concours en offrant à son prédécesseur le plus beau cadeau du monde : la galette que vous voyez ici en photo.

Bành giày giò - Galettes de riz à la vapeur

Selon cette légende, il aurait été visité en rêve par un dieu qui lui aurait révélé que tout l’or du monde ne valait pas l’ingrédient qui donnait la vie, le riz. Ainsi, vivre en harmonie avec la nature permet la culture du riz, qui est ensuite transformé pour former une pâte. La forme de cercle quant à elle, symbolise le ciel qui permet la culture pendant la mousson. La feuille de banane autour est un hommage aux parents qui donnent la vie.

S’il existe peu de traces historiques de ce roi, la légende survit et rassure. Le Giò ou Chả lụa est le pâté le plus traditionnel du Vietnam, et le plus ancien. On le prépare en pilant de la viande de porc, puis on ajoute de la pâte de crevette, avant de le cuire dans de l’eau bouillante enroulé dans des feuilles de bananier pour donner la forme de boudin. Encore aujourd’hui, on sert chaque année ces galettes de riz farcies au pâté pour le Têt, le nouvel an vietnamien, pour rendre hommage aux ancêtres qui ont permis il y a plusieurs milliers d’années la naissance de la civilisation.

Ingrédients

– 200 g de farine de riz gluant

– 2 càs de farine de riz

– 25 cl d’eau

– 2 càs d’huile végétale

– Sel

– Feuilles de bananier

– 8 tranches de Giò (pâté vietnamien)

Préparation

1. A la main, ou avec la feuille du robot, mélanger la farine de riz gluant, la farine de riz, l’eau, l’huile végétale et le sel. Le mélange sera grumeleux. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Laisser reposer 30 minutes à température ambiante. Diviser en 16 pâtons de taille égale.

2. Couper les feuilles de bananiers en 16 petits carrés de 8 x 8 cm de diamètre. Badigeonner la face foncée d’huile végétale.

3. Etaler chaque boule de pâte dans la paume de la main de manière à former une petite galette. Disposer sur les feuilles de bananiers. Disposer dans un cuiseur vapeur. Recouvrir avec un torchon, puis un couvercle. Cuire pendant 9 minutes, en ouvrant toutes les 3 minutes pour libérer la vapeur.

4. Laisser refroidir, puis disposer 1 tranche de Giò entre deux galettes.