Thenthuk

Thenthuk

Aujourd’hui on parle de Thentuk, l’une des soupes tibétaines les plus connues, et pour cause, son succès s’étend bien au-delà des frontières tibétaines. D’ailleurs, on dit souvent que ce plat serait originaire d’Amdo, l’une des trois régions historiques du Tibet, au nord-est de la région.

Cette région faisait partie de l’Empire du Tibet mais a longtemps été disputée entre le Tibet, la Chine et les mongols voisins au nord. Pour revenir à notre plat du jour, il s’agit donc de « thenthuk », littéralement « nouilles tirées à la main », et fait partie de la grande famille des « thukpas », que l’on pourrait simplement traduire par « soupe de nouilles« . Dans cette recette, les nouilles sont assez intéressantes. Le principe est simple mais un peu technique : après avoir préparé une pâte avec un temps de repos très court (une quinzaine de minutes), il faut ensuite l’étaler très finement puis la diviser en longues bandes. Il faut ensuite se saisir de ces bandes, et couper avec une main de petits tronçons que vous jetterez directement dans le bouillon. Les pâtes sont cuites en quelques minutes.

Ce plat doit son succès au réconfort qu’il procure, si il existe en version végétarienne, il est commun de le préparer avec de la viande, des os gras qui apportent une épaisseur et une rondeur déconcertante à ce bouillon pourtant très simple à réaliser. Au niveau des produits utilisés, on favorise traditionnellement la viande de yak. Bien évidemment, ces habitudes tendent à disparaître en raison du prix relativement bas et de la disponibilité de la viande de bœuf.

Thenthuk

Temps de préparation30 min
Temps de cuisson40 min
Temps total1 h 10 min
Pour: 4 servings
Calories: 300kcal
Auteur: Dumplings & More

Ingrédients

Pour le bouillon

  • 500 g d’os de bœuf
  • Un morceau de gingembre de 3 cm
  • 1 oignon blanc
  • Un oignon vert
  • ¼ de càc de baies de Szechuan
  • ¼ de càc de poivre en grains
  • Sel

Pour la pâte

  • 420 g de farine
  • 1 œuf
  • Entre 37 et 50 cl d’eau

Pour le Thenthuk

  • ½ oignon haché
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 500 g de bœuf coupé en cubes
  • 200 g de daïkon coupé en fines rondelles, puis chaque rondelle coupée en quatre.
  • 1 oignon vert haché
  • Sel, poivre et baies de Szechuan
  • Sauce soja

Préparation

  • Préparer le bouillon : Disposer tous les ingrédients dans une cocotte, couvrir d’eau et porter à ébullition. Cuire à feu frémissant pendant 45 minutes, en écumant régulièrement. Filtrer le bouillon et réserver.
  • Préparer la pâte : Disposer la farine dans un saladier et y faire un puits. Verser l’oeuf au centre, puis l’eau progressivement tout en ramassant la pâte. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte souple et homogène. Etaler la pâte puis, couper en bandes de 2,5 cm de largeur. Badigeonner d’huile et couvrir.
  • Préparer le thenthuk : Chauffer de l’huile dans une poêle et y faire dorer le daïkon. Réserver.
  • Faire revenir l’oignon et l’ail dans une cocotte. Ajouter la viande, les baies de Szechuan, le sel, le poivre et la sauce soja. Bien mélanger et laisser dorer la viande.
  • Verser le bouillon précédemment préparé, porter à ébullition et laisser cuire à feu doux. Remettre les daïkons et porter à ébullition.
  • Préparer les pâtes : Avec les doigts, étaler légèrement une bandelette de pâte, puis la tirer délicatement pour qu’elle s’affine. Tenir la bandelette de pâte dans les mains et couper des petits carrés de la taille d’une phalange directement au-dessus de la sauce. Porter à ébullition et retirer du feu. Laisser reposer 2 minutes. Déguster avec les oignons nouveaux.
, , ,

  1. […] dans les hauts plateaux tibétains aujourd’hui pour découvrir un plat dérivé du thenthuk, la fameuse soupe de nouilles que nous avions préparé en début de mois. Le thenuthuk ngopa, […]
  2. […] de ces “poivres” ont des similarités, c’est pourquoi on les confond souvent sous le nom de baie de Szechuan. Elles sont un peu piquantes, mais révèlent une légère acidité, proche de […]
  3. […] continue notre découverte des thukpa, les soupes de nouilles tibétaines, avec une nouvelle variante, le Thukpa Bhathuk. Après les […]