Mtakba – petits sablés à la semoule

On met le tablier aujourd’hui pour faire un peu de pâtisserie avec les mtakba. Cette gourmandise est d’origine Amazigh, du nom du peuple qui vivait historiquement dans toute la région du Maghreb, c’est pourquoi il existe tant de plats en commun entre l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. On les prépare à partir de semoule avec laquelle on forme une pâte sablée, Mbesses en arabe. En Kabylie, la pâte est préparée avec de l’huile d’olive, alors que dans l’ouest, on la prépare plutôt avec du beurre rance et salé, le smen. La cuisson diffère également puisqu’on retrouve cette pâtisserie en version grillée sur une plaque chaude ou frit dans de l’huile. Il suffit également de lui ajouter une farce aux dattes pour réaliser une autre pâtisserie appelée Bradj.

Ingrédients⠀

3 mesures de semoule moyenne⠀

½ mesure d’huile de tournesol⠀

½ mesure d’huile d’olive⠀

1 càs de sel⠀

Eau pour ramasser (1 mesure environ)

Huile pour friture⠀

Préparation⠀

1. Mélanger la semoule avec le sel. Ajouter progressivement les huiles et sabler. Ramasser avec de l’eau.

2. Réaliser des petits boudins d’environ 3 cm de hauteur avec la pâte. A l’aide d’un couteau, couper des losanges.

3. Cuire les gâteaux dans de l’huile jusqu’à ce qu’ils soient dorés (environ 5 minutes).

, , ,

  1. […] certains reconnaîtront dans la forme les sablés à la semoule que l’on retrouve du moyen-orient et au nord de l’Afrique, une preuve de plus que la Grèce est […]

  2. […] petits sablés sont des incontournables des tables de l’Aïd el-fitr. Cette pâtisserie algérienne consiste […]