Yusheng

Aujourd’hui on découvre un plat hautement symbolique, à la fois partagé et disputé entre plusieurs pays et régions, Canton en Chine, Singapour et la Malaisie. Le yusheng est dans sa forme actuelle composé de plus de 25 ingrédients, généralement servi pour le nouvel an lunaire. La plupart des légumes y sont crus, émincés finement, ou préparés en pickles et sont accompagnés de poisson cru. S’inspirant directement de plusieurs plats de la cuisine cantonaise, son origine est disputée : ce plat serait apparu sous sa forme actuelle entre 1935 et 1965.

La raison est qu’on lui donne plusieurs lieux de naissance : durant cette période, un exode a lieu dans la région de Canton et de nombreux chinois partent vivre sur les îles et les pays voisins, comme la Malaisie (Singapour appartenait encore à la Malaisie à ce moment-là). En réalité, ce plat serait né dans divers endroits simultanément, rappel de la maison, la diaspora chinoise l’a très vite adopté, en en faisant un symbole d’abord de la communauté chinoise, puis des pays d’accueil, comme la Malaisie qui en a officiellement fait un plat national.

LiYusheng

Ce serait plus récemment que le yusheng aurait pris sa forme définitive, à la fois à travers des émissions ou des livres de cuisine. Des variations existent pourtant clairement chez les puristes : si en chine, on préfèrera utiliser du hareng-loup (ou durab), un poisson proche du hareng, le saumon a remporté la bataille à Singapour, une habitude qui semble devenir courante en Chine. Pour revenir au plat, son nom fait symboliquement penser au mot cantonais signifiant “prospérité”. Pour le nouvel an, les ingrédients sont donc disposés sur un grand plat central rotatif que l’on fait progressivement tourner aux convives en s’échangeant symboliquement des vœux de bonheur.

Ingrédients

¼ de chou rouge émincé

2 carottes coupées en julienne

2 radis blancs coupés en julienne

½ concombre coupé en julienne

1 laitue romaine coupée

½ bouquet de coriandre fraîche

Un morceau de gingembre de 4 cm coupé finement

2 piments rouges coupés en lamelles

25 cl de vinaigre blanc

2 càs de sucre

2 càc de sel

4 feuilles pour wonton coupées en lamelles

Huile de friture

100 g de filet de saumon tranché finement (en sashimi)

Une poignée de cacahuètes grillées

6 cl de sauce aux prunes

2 càs d’eau chaude

2 càs de sriracha

1 càc de cinq épices

2 càs de graines de sésame torréfiées

Huile de sésame

Préparation

1. frire les feuilles de wonton coupées en lamelles dans l’huile chaude pendant quelques minutes. Égoutter et réserver sur une feuille de papier absorbant.

2. Dans un bol, verser le vinaigre, le sel, le sucre et mélanger jusqu’à ce que le sucre et le sel se dissolvent complètement. Répartir la saumure dans 3 petits bols et y déposer respectivement les concombres, le gingembre et le piment rouge. Couvrir et réserver au réfrigérateur pendant deux à trois heures, de préférence une nuit.

3. Garnir un grand plat avec les légumes coupés en julienne, les pickles, les choux, la laitue, les wontons frits et déposer le saumon au centre. Parsemer de graines de sésame et de cacahuètes grillées et assaisonnées d’huile de sésame, de sriracha, de sauce aux prunes et de cinq épices. Déguster immédiatement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.